Faire appel aux services d’un expert automobile

expert automobile

Dans tous les problèmes qui touchent l’automobile, ou des dommages liés à un accident de la circulation ou la vente. L’avis d’un expert sera toujours sollicité par les parties concernées pour vérifier les faits ou statuer sur une affaire. Quelles sont les attributions d’un expert voiture et pourquoi, c’est le seul professionnel homologué dans les litiges automobile ?

C’est quoi un expert automobile ?

Un expert voiture est une personne ayant des connaissances approfondies dans les véhicules motorisés. Il maîtrise le côté technique (mécanique automobile, fonctionnement électrique et électronique), et les normes en matière de sécurité routière. Avec ce genre de qualification, il a le pouvoir de régler le litige qui oppose les victimes d’un accident et celui de la compagnie d’assurance. Il peut aussi apporter un éclaircissement sur la valeur réelle d’une voiture après un accident que l’assureur doit débloquer des fonds pour la remettre en état. Son expertise ne s’arrête pas là, mais il peut aussi évoquer les réparations obligatoires pour que la voiture puisse circuler dans les normes. Pour exercer un tel métier, l’expert doit avoir une certification d’expertise voiture et doit être membre du groupement national des experts automobile. Outre cela, il doit aussi avoir une connaissance en droit, en règlement des litiges, en procédure d’assurances et sur les divers services liés à la réparation automobile. Pour pouvoir exercer le métier dans de bonnes conditions, il doit connaître les nouvelles réglementations en matière de sécurité automobile et suivre une formation en cas de besoin.

Quelle est la mission d’un expert automobile ?

Un expert voiture est souvent homologué par le tribunal, l’administration, les compagnies ou les particuliers pour régler les litiges automobiles. Il peut intervenir sur les lieux de l’accident pour vérifier les faits, évaluer les dommages, voire l’état technique du véhicule. Son avis peut impliquer la responsabilité du conducteur ou de la partie adverse. Il peut aussi jouer le rôle d’arbitre lors d’un conflit qui concerne les parties prenantes dans une affaire de sinistre. Sollicité par un particulier, son rôle consiste à déterminer la valeur réelle d’un véhicule d’occasion avant ou après la transaction. S’il a été appelé après la vente, sa mission consiste à vérifier les vices cachés qui peuvent influencer la décision de l’acheteur. S’il est sollicité avant la vente, son rôle consiste à vérifier l’état technique de la voiture et le fonctionnement des équipements de sécurité. Il peut aussi vérifier la valeur de la facture émise par un garagiste en cas de doute sur la réparation d’une voiture. Enfin, s’il est mandaté par une compagnie d’assurance, son expertise peut trancher sur un cas d’accident ou demande de réparation pour dommages.

Pour statuer dans un accident automobile

Les accidents de la circulation sont considérés comme le principal terrain de jeu des experts automobile. Appelée en renfort par une compagnie d’assurance, sa mission consiste à analyser en profondeur l’état d’un véhicule sur place, évaluer les dégâts matériels et techniques. Les premiers résultats peuvent conclure s’il est possible de faire réparer la voiture. Il peut aussi évaluer la valeur actuelle de la voiture accidentée et de la comparer avec le coût de la réparation. Dans d’autres figures d’expertise tels que le cas des véhicules économiquement irréparables. L’évaluation approfondie de la voiture peut déterminer si les freins, les airbags et le renforcement de la sécurité des passagers fonctionnent correctement. Si ces derniers sont hors d’usage, il peut fixer que c’est un véhicule gravement endommagé. Les conséquences seraient le retrait du véhicule de la circulation routière. Il peut aussi être mandaté par un particulier pour réaliser une contre-expertise en cas de contestation dans le remboursement des indemnités lors d’un sinistre.

Une précaution dans l’achat d’une voiture d’occasion

L’achat d’un véhicule d’occasion réserve des surprises. Des cas peuvent susciter la curiosité concernant la valeur d’une voiture de seconde main dont les prix semblent exorbitants pour un modèle récent. Dans le cas contraire, il faut solliciter leur expertise dans le cas d’un véhicule vendu à très bas prix. Le rôle de l’expert serait d’explorer les zones d’ombres qui se cachent derrière la vente. Le résultat de son expertise peut se finaliser sur la vente ou non et fournir de plus amples informations sur la valeur réelle de la voiture.

Pour vérifier les faits, l’expert doit se rendre au point de rendez-vous fixé par le vendeur pour faire l’essai. Il peut procéder à un examen complet et il peut même émettre une garantie mécanique de 3 mois au maximum à l’acheteur. Il peut aussi vérifier les documents relatifs au véhicule tels que l’historique des anciens propriétaires, le carnet d’entretien, la conformité des documents, etc. Les frais peuvent être à la charge de l’acheteur ou du vendeur selon le cas.

La procédure de saisine des Prud’Hommes
Que faire en cas de licenciement ?