Arrêt maladie : engager un contrôleur médical spécialisé

Arrêt maladie

Pour les directeurs, combattre l’absentéisme excessif devient une nécessité. Attentifs à l’avenir de l’entreprise, ces employeurs engagent un médecin contrôleur spécialisé afin de surveiller les employés en cas d’arrêt maladie. Mais pour effectuer cela, ils doivent suivre quelques règles. Comment se déroule le contrôle médical ? Qu’est-ce que les employeurs doivent faire pendant le contrôle ?

Pourquoi engager un spécialiste en contrôle médical ?

Le travail d’un spécialiste en contrôle médical est important. Il contrôle l’arrêt travail des employés, car cela peut être souvent. Pourtant, les salariés sont toujours payés. Mais parfois, l’arrêt de travail n’est pas justifié et cela peut devenir un fardeau pour les entreprises. Si les absences sont injustifiées et excessives, ils peuvent être supprimés. L’employeur a le droit de faire un contrôle médical sur ses employés afin d’assurer la validité des faits. Pour cela, il engage un spécialiste compétent qui est aussi un médecin qui a reçu un diplôme agréé par l’État. Ce spécialiste réalise un diagnostic aux employés avant de déclarer s’ils sont inaptes à cause d’un accident. Cela peut être un accident causé par des maladies professionnelles ou des arrêts de travail de bienveillance ou d’autres accidents du travail. Autrement, l’entreprise doit être stricte en concernant les éléments particuliers qui empêchent l’employé à reprendre son travail. Pour savoir plus sur le contrôle médical arrêt maladie, vous pouvez vous renseigner en ligne.

Comment se présente le contrôle médical ?

Quand le médecin autorise un arrêt de travail au salarié, il doit indiquer si celui-ci dispose le droit de quitter sa maison et si c’est le cas, dans quelle condition. Donc, son droit de sortir doit être prouvé sur sa feuille d’arrêt. Si l’employé est libre pour sortir, il doit quand même être chez lui à des horaires précis et définitifs. Au moins, il sortira pour rendre à son rendez-vous afin de faire ses soins de santé. S’il est atteint par une maladie contagieuse, le médecin dispose le droit d’interdire le salarié à ne pas sortir de chez soi. D’après le controle medical arret maladie, un salarié doit rester obligatoirement chez lui entre 9 h et 11 h et entre 14 h et 16 h, en cas d’arrêt maladie. L’objectif de la contre-visite est d’assurer si l’employé reste chez lui pendant la présence obligatoire et de vérifier si son état mérite un arrêt de travail.

Que fait l’employeur lors d’un contrôle ?

Lors d’un contrôle médical, l’employeur peut envoyer un organisme spécialisé ou un praticien indépendant. Mais en faisant cela, il doit suivre quelques règles. Il ne peut pas, entre autres, envoyer un autre employé afin d’observer si vous êtes chez vous. Au contraire, il faut que le contrôleur soit un médecin spécialisé. L’employeur ne doit pas aussi prévenir le salarié de la date du contrôle. De plus, si vous recevez des indemnités complémentaires, votre société ne garantit pas les dépenses pendant le contrôle. Si le médecin contrôleur remarque que vous n’êtes pas chez vous pendant le jour du contrôle, l’employeur peut suspendre vos indemnités journalières. Cela peut également s’appliquer si le médecin remarque que vous êtes apte et capable de reprendre le travail.

Faire appel aux services d’un expert automobile
Que faire en cas de licenciement ?